Essence Addict
blog beauté et lifestyle
Le fail du Bullet Journal !

Comme beaucoup, j'ai succombé à l'envie de commencer mon Bullet Journal dès le début de l'année 2017. Il est vrai que sur papier, ça donne vachement envie, créer son truc de A à Z en suivant une trame précise tout en personnalisant son journal à 100% est une idée - que je trouve - alléchante. Pour m'organiser au quotidien j'ai quatre supports : un agenda, un desk planner, un cahier et un carnet, donc, le concept de rassembler le tout dans un seul "lieu" semblait très pratique.

Le commencement de mon Bullet Journal

Armée de mon Leuchtturm1917 à pointillés (blanc et salissant), j'étais super enthousiaste et j'ai crée toutes les pages dont j'avais besoin, j'étais contente de ressortir mes stylos, mes affaires de dessin, de faire mes plannings, mes listes, mes keys etc. La motivation était bien là et je voulais vraiment me tenir à ce journal, à commencer à le remplir et à le décorer.


J'ai opté pour une mise en page très simple, une typo travaillée pour les entêtes et les titres, quelques touches décoratives et un peu de couleurs pour rester dans un style épuré et clair. Je ne voulais strictement pas me retrouver avec des petits dessins ou des fioritures partout.

J'ai tenu mon Bullet Journal chaque semaine en remplissant des tableaux, en complétant des listes, en achevant des "tâches", bref, je l'ai suivi scrupuleusement durant quatre mois, de début janvier à fin avril (la partie présentée concerne le mois d'avril, justement). J'ai inventé des pages pour mieux gérer mes courses et mes repas, j'ai fait des trackers pour des jeux-vidéo, pour mon blog, bref, je l'ai utilisé à fond ce journal... Et ce fut un véritable échec !

Le BJ donne envie de créer des pages pour tout et n'importe quoi !

Pourquoi ? Car en réalité, ça ne m'a rien apporté ! Je ne me suis pas sentie mieux organisée, bien au contraire ! Dans mon agenda, tout est clair, j'ai un code couleur, c'est facile de s'y retrouver en fonction des pages, c'est chronologique, c'est simple et rapide de rechercher quelque chose, sur mon desk planner c'est la même chose, j'ai mon semainier, ma liste de trucs à faire : c'est nickel !

Par contre dans le Bullet Journal, les pages se suivent, donc on peut se retrouver avec une feuille avec une liste de choses à faire et sur la suivante un espace "memories", qui n'ont aucun rapport ! Il faut sans cesse retourner en arrière, feuilleter, ce n'est pas pratique ! On doit revenir à l'index pour trouver ses entrées, chercher le truc qui nous intéresse, il n'y a rien qui se suit en terme de "rubriques"... Quelle perte de temps ! Quand je prends mon agenda, par exemple, je sais directement où aller quand je recherche quelque chose, dans le Bujo, il y a DE TOUT et ça devient une sorte de "gros bordel organisé et prise de tête" !

L'utilisation du Bullet Journal


Avec du recul, je trouve le BJ illogique, par exemple, pourquoi mettre des recettes dedans ? Pourquoi ne pas toutes les rassembler dans un cahier de cuisine ? Mettre tout au même endroit, ne me semble pas "optimal" dans l'organisation des choses. Pour mon cas, dans mon cahier "habituel", j'ai uniquement ce qui concerne mon blog, dans mon petit carnet, je regroupe mes listes, la gestion de budget, puis ensuite, pour l'agenda et le desk planner c'est ce que j'ai à faire dans la semaine : c'est carré et je m'y retrouve beaucoup mieux ! Le Leuchtturm personnalisé n'est définitivement pas fait pour moi ! Le mieux serait encore des feuilles rassemblées par catégories dans un classeur, qu'on puisse déplacer, enlever, tout en suivant le système d'entrées du Bujo (un planner, finalement !). Le principe de tout rassembler au même endroit peut vite devenir brouillon !

Le fait de créer un Bullet Journal dans le but de mieux s'organiser, c'est vachement cool, mais le temps qu'on perd à le fabriquer, c'est du temps qu'on aurait pu passer sur nos tâches. Je ne crois pas que le Bujo aidera quelqu'un qui est désorganisé et bordélique au quotidien, ça se ressentira sur la manière dont il le tient et il lâchera l'affaire, je ne crois pas en la magie de ce carnet, ni en son pouvoir pour vaincre la procrastination.

Pour ce qui est du côté du développement de la créativité, effectivement, ça peut être un bon booster, mais c'est assez dommage... Pourquoi mettre autant d’énergie dans ce qui n'est finalement qu'un agenda amélioré et fourre tout ? Autant créer un vrai projet, je ne sais pas, avec des souvenirs, des photos, du scrap, du dessin, de la typo dans un cahier artistique dédié qui sera agréable à regarder. L’intérêt de décorer des listes et des tâches pour au final ne plus trop les regarder par la suite... pas terrible !


Je n'ai gardé qu'une seule chose issue du Bullet Journal, ce sont les tableaux et les trackers, j'adore ça ! Du coup, j'ai investi dans un petit carnet Rhodia avec des pointillés au format A5, que j'ai payé genre 2.5€ sur Amazon et qui me satisfait parfaitement au quotidien !

Le Leuchtturm1917


Normalement, on peut créer son Bujo sur n'importe quel cahier / carnet, mais officiellement le matériel "préconisé" pour le Bullet Journal est le fameux Leuchtturm1917 que je trouve... nul !

Alors, effectivement, quand on l'achète, il y a ce côté un peu quali, on reçoit une petite carte du genre "merci d'avoir acheté ce carnet un peu cher pour ce que c'est", on a des étiquettes, à l'arrière du carnet il y a une petite pochette, il y a des ficelles en guise de marque-pages, la couverture hard cover semble plutôt résistante, les pages sont numérotées, il y a un index, bref, ce n'est pas mal pour l'aspect "extérieur", mais à l'utilisation, ce n'est pas terrible.

Déjà, les pages ne sont pas blanches, blanches, elles sont un peu "jaunies" ce qui donne un aspect vieillot que je n'aime pas du tout (on peut clairement voir la différence de couleur en comparant avec les feuilles Rhodia, par exemple) et la qualité du papier est discutable. Les feuilles se traversent facilement, le grammage est léger, elles sont très transparentes, on voit tout à travers et surtout il est impossible d'écrire au stylo plume dessus : le papier boit l'encre ! Je suis vraiment très déçue de ce carnet qui est mis en avant et dont on fait de nombreuses éloges, car même au gommage le papier laisse de sales traces ! Les feuilles en bloc Rhodia sont 1000 fois mieux, elles sont blanches, blanches, sont beaucoup plus épaisses et adaptées à l'écriture au stylo à encre et au dessin !


Pour débuter, je vous conseille d'investir dans un cahier Rhodia (spirales) A5 à pointillés (il coûte cinq euros) avant d'investir dans un carnet à quinze balles qui ne vous servira peut-être que trois jours.

Sinon, Rhodia fait aussi des carnets style Leuchtturm (à voir juste ici) et je pense que la qualité du papier est bien supérieure (par contre, les pages ne sont pas numérotées et on ne retrouvera pas d'index).

Bilan


Finalement, je suis retournée vers mon agenda, mes carnets et mon desk planner !  L'année prochaine, je compte investir dans un vrai planner à anneaux, qui je pense, sera le meilleur support pour mon organisation au quotidien. Ça me permettra de le décorer un peu également sans perdre un temps fou à créer toutes les structures des pages.

Voilà pour ce qui est de mon "fail" Bullet Journal, avez-vous testé ? Qu'en avez-vous pensé ?

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire